Produits

Vos Projets

 

« Les bonnes questions à se poser avant de se lancer dans un investissement »

• Quel type de grains veut stocker l’agriculteur ? Par exemple le stockage du maïs impose un séchoir.
• Quel est le nombre de lots à stocker ? Ce n’est pas pareil de stocker une fois 1 000 quintaux et dix fois 100 quintaux.

• Quelles sont les installations existantes : y a-t-il déjà un bâtiment ou de la maçonnerie ?
• Les contraintes du terrain : y a-t-il des problèmes d’hydromorphie et à quelle profondeur peut-on creuser ?
• Quel est le budget global à consacrer ?
• Comment sera assurée la ventilation de refroidissement ?
• L’agriculteur veut-il ou non nettoyer le grain, ou le dépoussiérer ? Un nettoyage ou un dépoussiérage est un moyen efficace de lutte contre les insectes. Un dépoussiérage grâce à un cyclone laisse les grains cassés et les gros déchets. Un nettoyeur réalise un travail plus efficace (calibrage, préparation des semences). Ce complément d’installation nécessite un budget de 30 à 35 000 euros (nettoyeur + deuxième élévateur + plateforme + grilles + benne à déchets...). Dans tous les cas, il faut prévoir un espace pour le nettoyeur.
• Comment sera organisée l’expédition des grains ? En stockage en cellules, deux solutions sont possibles : une manutention à gros débit de reprise avec une présence humaine tout au long du remplissage du camion, ou bien une manutention à faible débit et un boisseau d’expédition. Malgré l’achat supplémentaire du boisseau, si le nombre de manutentions à prévoir sur l’ensemble de l’installation est important, la solution boisseau est plus économique.
• Bien réfléchir aux sécurités électriques et aux asservissements électriques. Ils peuvent permettre de réduire considérablement le temps de surveillance à passer au pied des installations.
• Faire en sorte que l’installation soit évolutive.
• Prendre en compte les délais administratifs dans le compte à rebours entre le démarrage du projet et sa finalisation. Pour obtenir un permis de construire, il faut deux à trois mois ; pour un rendez-vous avec ENEDIS, comptez six mois......